Top 5 des athlètes devenus indésirables dans leur sport

Top 5 des athlètes devenus indésirables dans leur sport

 

Depuis plusieurs années, les scandales sportifs s’enchaînent. On peut penser qu’ils sont récents pourtant, ils remontent jusqu’aux années 20.

Colin Kaepernick: le joueur « trop militant » pour la NFL

L’un des scandales, les plus récents et qui à fait le plus de bruit est le bannissement de Colin Kaepernick, joueur de football américain. Il a joué pour les 49ers de San Francisco (2011-2016). Avec l’augmentation des violences policières, Kaepernic a pendant l’hymne américain posé un genou au sol pendant un match. Un geste fort montrant son engagement contre le racisme au Etats-Unis. En 2016, alors que le pays est pleine campagne présidentielle, le joueur est pris à parti par Donald Trump. A la fin de la saison 2016, Colin Kaepernick ne renouvelle pas son contrat avec l’équipe de San Francisco (pour devenir agent libre). En 2017, il ne trouve pas d’équipe et il ne rejouera plus jamais en NFL. Il porte plainte la même année contre la ligue et les propriétaires pour collusion et manque de soutien.

Maria Sharapova : entre performances et suspensions

Maria Sharapova s’est elle aussi rendue indésirable en 2016. Après une année contrastée par les blessures et des résultats en dent de scie, la joueuse de tennis convoque une conférence de presse. Le 7 mars 2016 elle annonce qu’elle a été contrôlée positive au meldonium, à l’Open d’Australie (quelques mois avant). Prenant ce médicament pour se soigner depuis 2006, elle ignorait que le produit était interdit. Elle est bannie du circuit féminin pendant deux ans (la peine sera réduite à quinze mois). Elle ne reviendra pas à son meilleur niveau et elle finit par prendre sa retraite en 2020 (après une défaite au premier tour de l’Open d’Australie).

Lance Armstong : La voie du dopage

Quelques années auparavant, le monde à assisté à la carrière polémique de Lance Armstrong. Il revient dans le monde du cyclisme en 1998 ou il intègre l’équipe américaine Postal/Discovery. Il y reste pendant sept ans (jusqu’en 2005). L’américain est sacré sept fois champion du Tour de France. Après une baisse de performances, des allégations de dopages sont proférées à l’encontre du cycliste américain. L’USADA (Agence américaine de dopage) détermine en 2012 que, Lance Armstrong a triché. Il a utilisé des produits dopants. On lui retire tous ses résultats à partir 1998. L’année suivante, il avoue s’être dopé.

Tonya Harding : la patineuse tricheuse

Tonya Harding, patineuse américaine dans les années 80-90, a une histoire plus que singulière. Promise à une grande carrière, elle devient en 1991, la première américaine à effectuer un triple axel. Elle remporte la même année le championnat des Etats-Unis de patinage. Tout bascule six semaines avant les Jeux Olympiques de 1994, sa compatriote Nancy Kerrigan est agressée, elle est blessée au genou par une barre de fer. Une enquête est ouverte et montre que cette dernière a été agressée par l’entourage de Tonya Harding. Nancy Kerrigan finira par décrocher une médaille d’argent pendant les jeux de 1994 et Tonya Harding sera exclue de la fédération américaine de patinage, condamnée à une amende de 110 000 dollars et 500 heures de travaux d’intérêt général.

Novak Djokovic : le mal aimé 

Dernier scandale en date,  un peu particulier autour de Novak Djokovic. Il refuse de dévoiler si oui ou non il est vacciné contre le Covid-19 (même si plusieurs éléments semblent indiquer que non). Retenu dans un hôtel en Australie pendant plusieurs jours le joueur serbe a finalement été « libéré ». L’Open d’Australie a refusé que  Djoko participe à ce tournoi et la menace pèse également sur d’autres participations . Il est aujourd’hui un peu tôt pour s’avancer, mais si Novak Djokovic refusait de se vacciner et que le Covid restait (à long-terme), cela pourrait le précipiter vers une potentielle fin de carrière.